Badland, une oeuvre d’art iOS : mes impressions

Badland est l’un des jeux que j’attendais le plus en cette année 2013 et pour le moment je ne suis pas déçu.
On dirige donc une boule noire que l’on fait voler, rouler, rebondir, grossir ou encore rapetisser afin de traverser les nombreux niveaux du jeu.

Au début, c’est étrange, lorsque l’on fait avancer notre personnage dans cet univers tout noir en premier plan et avec de superbes planches dessinées en arrière plan. Il faut vraiment y jouer pour voir les détails et la beauté des décors.

Je ne vous parle même pas de tous les éléments qui nous empêchent ou au contraire nous aident à traverser les niveaux.  Des engrenages, des pierres qui tombent, des explosions, etc.

Et pour plonger pleinement dans l’ambiance de Badland, je vous conseille fortement de mettre des écouteurs, car là, l’interaction sonore de nos déplacements et de tout ce qui se passe autour de nous est à tomber.

Chaque niveau possède des objectifs pour le finir à 100%. Et l’un d’eux n’est autre que d’arriver avec un nombre précis de copies de notre personnage. En effet, tout le long d’un niveau, on peut cumuler des clones qui réagissent exactement comme nous. Parfois, ils seront bien nécessaires pour débloquer certains passages.

Une petite vidéo pour vous donner envie ;).

Disponible depuis hier sur l’Appstore pour €3,59.

Leave a reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.