Dans 80 Days, revivez la fabuleuse aventure du Tour du monde en 80 jours.

Le célèbre roman de Jules Verne évoque chez moi une grande joie puisque j’avais adoré le livre étant petit, je me mettais dans la peau de Phileas Fogg et vivais ses aventures comme si j’y étais. Ensuite est apparue, le dessin animé dont je n’ai manqué aucun épisode et maintenant, pour coller aux technologies actuelles, il y a un livre jeu interactif qui reprend le périple de nos héros à travers l’histoire de leur tour du monde.
Et oui, Phileas Fogg n’est pas le seul personnage important , il y a entre autre, Passepartout son major d’homme que l’on incarne dans ce jeu.

80 Days, nous propose donc de prendre le rôle de Passepartout, l’homme le plus fidèle du richissime Mr Fogg. Enfin fidèle, c’est à nous de voir, puisque durant ce long voyage, beaucoup d’événements et de péripéties vont s’emboîter dans l’histoire. Tout commence à Londres et nos deux compère doivent dans un premier temps se rendre à Paris, ils se dirigent à la gare et prennent le train, mais dans leur hâte, ils ont oublié d’acheter des tickets. Ils se font contrôler et payent donc une majoration. Du moins c’est ce que j’ai choisi.

Tout le long de cette histoire qui se lit comme un livre, beaucoup d’interactions sont possibles lorsque l’on relie deux étapes par un moyen de transport ou lorsque l’on se trouve dans une des nombreuses villes présentes dans le monde.
Arriver à Paris, je pouvais par exemple, aller dans les marchés pour en apprendre plus sur les français de la capitale, ou acheter des objets utile selon les prochaines destinations, se rendre à la banque pour prendre de l’argent ou encore aller à l’hôtel.

80daysgo
Cette dernière étape est important afin de revigorer l’énergie de Phileas Fogg, les voyages ça épuise. Dormir permet aussi de faire passer le temps plus vite car on ne peut quitter certaines villes qu’au bout d’une certaine heure, tout dépend du moyen de transport présent sur les lieux. Pour rappel, nous sommes en 1872.

Explorer une ville permet aussi de découvrir de nouvelles routes pour réaliser ce Tour du monde et c’est ce que j’aime car on peut même se rendre dans le Pôle Nord !
Une chose à surveiller même si les fonds sont quasiment illimités, c’est l’argent que l’on dépense. Il faut bien calculer le coût d’une destination et prévoir un peu large en cas de pépin. Se rendre de temps un temps à la banque n’est pas un luxe car certains lieux comme les déserts en sont dépourvus.
Vérifier aussi les bagages peut améliorer le quotidien de nos héros ou de les sortir de certaines situations. Au début une seule valise est disponible, mais au fur et à mesure de l’aventure, d’autre sont déblocables et nous permettent de transporter plus d’objets, comme des médicaments, un altimètre, du thé etc…

Screenshot_2014-12-17-09-33-45
Note du jeu
Notewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
80 Days se lit comme un bel ouvrage dont les dessins qui nous dévoilent, villes, personnages et moyens de transport correspondent en tout point à ce que Jules Verne a imaginé pour cette aventure. Car oui c'est une belle aventure que l'on vit, avec ses hauts et ses bas, ses rencontres, et la relation qui évolue constamment entre Passepartout et Phileas Fogg. Attention toutefois, le jeu est entièrement en anglais et pour en comprendre certains gags ou situations plus ou moins loquaces, il vaut mieux lire la langue de Shakespeare. Et n'oubliez pas, vous jouez Passepartout, donc faites attention aux réponses que vous donnez à Mr Fogg ou autres personnages que vous rencontrez, les conséquences peuvent se retourner contre vous.

Le jeu a été joué sur ma Nexus 7 (2013) et m'a été donné par Emily. 80 Days est donc disponible sur Android pour €3,80 et il est toujours sur iOS pour €4,49.

Leave a reply

Your email address will not be published.