Dig! : creuser pour sauver un musée [test]

Le remix de Qix est disponible et cela en est bien un, on passe d’une vue aérienne 2D à une vue aérienne en 3D avec quelques petits plus 😉 !

Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, Dig! est l’un des nouveaux jeux édités par Crescent Moon Games et réalisé par Tasty Poison .

On incarne un archéologue qui doit réaliser des fouilles afin de trouver divers objets anciens, ce qui permettra de les exposer dans le musée pour lequel il travaille.
Comme ce dernier est en déclin, il faudra renflouer les caisses et revendre tous les objets que l’on trouvera mais dont on n’ aura pas besoin.
Pour corser le tout, notre héro est poursuivi par une malédiction, une momie.

Le gameplay est simple, imaginez un grand carré, où vous vous déplacez sur les bords. A l’intérieur, vous y voyez des emplacements illuminés, ils indiquent la position des artefacts qui peuvent être découverts.
Comme on se trouve sur le bord de l’écran, et que la plupart des artefacts sont disséminés partout dans le carré, il nous faut tracer avec notre doigt des formes géométriques afin d’entourer les précieux objets.
Une fois que c’est fait, la forme obtenue s’affaisse, laissant place à nos trouvailles.

Vous n’avez rien compris, pas de problème, je vous ai enregistré une vidéo du gameplay ;).

Vous voyez, c’est simple, enfin presque puisque, lorsque un ennemi nous touche on meurt directement sauf si on possède un chapeau pour nous protéger. Si c’est le cas, la parcelle que l’on a essayé de découvrir se retrouve annulée. Il faut donc recommencer.
Afin d’empêcher la momie, les nains de jardin et autres bestioles de nous barrer la route, plusieurs bonus sont à acheter. Par exemple, utiliser un épouvantail bloquera pendant un court moment tout ceux qui vous poursuivent sur votre tracé. Vous voulez creuser tranquillement, pas de soucis, achetez le bonus invincibilité. Beaucoup d’autres existent mais je vous laisse les découvrir. Important, on ne peut choisir qu’un seul bonus entre chaque parcelle, à vous donc de faire le bon choix. Des chapeaux permanent sont aussi à disposition et possèdent bien sûr des caractéristiques différentes. Ces derniers se portent jusqu’à 4 et vous pourrez en changer comme bon vous semble.
Quand vous creusez, vous ramassez pas mal d’objets et beaucoup n’ont rien à voir avec les artefacts, ils seront donc vendus afin de renflouer les caisses du musée. Vous pourrez ainsi acheter de nouveaux espaces d’exposition et donc agrandir votre musée.

La direction artistique est soignée, on à l’impression que les personnages sont en cell-shading à cause des traits noirs qui les entourent. Les animations du héros et des ennemis sont bien visuels ; par exemple quand on gagne ou que l’on perd. Le(s) vainqueur(s) se mettent à danser :). Lorsque ont rencontre un nain de jardin, ce dernier nous frappe, nous fait une balayette et on tombe, c’est rempli de petits détails dans le genre.

Bien sûr, l’ambiance sonore qui nous accompagne à travers les divers niveaux est tout aussi riche, avec des morceaux jazzy et bien rythmé. Les bruitages donnent pas mal de fun au jeu, comme par exemple lorsque l’on reprend une partie, notre héro ronfle patiemment dans un coin en attendant que l’on tape l’écran pour jouer.

Note du jeu
Notewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Aux premières infos que j'ai eu sur le jeu en tant qu'un remix de Qix j'avais un peu peur, mais Tasty Poison a bien réussi son coup. Dig! dégage une bonne ambiance qui provient des graphismes , de la bande son et surtout de la momie qui nous poursuit sans cesse. Le challenge est au rendez-vous avec une difficulté progressive. Tout le monde peut jouer à ce titre.

Dig! est disponible sur l'Appstore pour €2.69. Il existe de l'IAP mais croyez moi, cela ne sert à rien, on gagne facilement de l'argent dans ce jeu sans avoir besoin de passer par la case €, ou alors on est un gros feignant !

Leave a reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.