Eternal Descent: Heavy Metal Heroes, il y a des riffs à améliorer

Des comics qui se retrouvent au format jeux vidéo ce n’est pas nouveau, surtout pour les grosses licences. Mais Eternal Descent est plutôt un comics indépendant qui a la chance  d’être en collaboration avec de grand noms de la musique comme Joe Satriani.

Le comics parle de réincarnation, de heavy metal, d’anges, de démons et de bonnes grosses bastons, le tout servi sur de superbes planches signées Llexi Leon.
Eternal Descent: Heavy Metal Heroes est développé par  PLA Sutdios, c’est donc un runner game basé sur le héro du comics et qui utilise sa guitare comme une batte de baseball. Il faut dire que des hordes de démons foncent sur nous et que ces derniers attaquent aussi bien par les airs qu’au sol.

Les coups que l’on peut exécuter sont peu nombreux. En appuyant sur le côté droit de l’écran on peut frapper les ennemis qui arrivent en face de nous, si on laisse concentrer notre attaque, elle sera bien sur plus puissante.

Par contre avec la partie gauche de l’écran, on pourra frapper les ennemis qui attaquent depuis les airs. Et là aussi, si on concentre l’attaque, elle sera plus puissante. Le système fonctionne bien et est pensé pour que l’on exécute un max de combos. Par exemple, si je concentre une de mes attaques et que je touche un des démons, ce dernier va être envoyer sur ses congénères qui nous arrivent dessus. Plus on fait de combos, plus le score est élevé et cela permet aussi de remplir une petite barre de trois slot, laquelle une fois remplie, nous protège d’une attaque.

Il faut bien le dire, des démons qui nous foncent dessus, il y en a trop car on a du mal à tous les frapper, voire même à avoir assez de temps pour concentrer une attaque, du coup on meurt assez vite.
Pour nous aider, des pastilles de différentes couleurs sont parsemées sur la route qui nous mène en enfer. Une fois attrapées, elles invoquent différents guitaristes qui attaquent les démons ou nous protègent.
Joe Satriani nous redonne de la vie tant qu’il est est présent à l’écran, Andrew W.K tourne sur lui même avec sa guitare et frappe tous les démons qui sont au sol, un autre attaquera seulement les ennemis dans les airs. Forcément, toutes ses invocations ne sont présentes à l’écran que pendant un temps limité.

EDSatriani

Tous ces coups et personnages donnent droit à une ébauche de couleurs semblables au comics et du coup le rendu est très agréable à l’œil. Les décors sont bien détaillés mais j’en ai pas vu beaucoup car j’ai juste franchi le premier boss. Pour dire que le jeu est assez dur.

Par contre là où le jeu est indéniablement bon, c’est du côté de la musique et vu le thème abordé par le comics, c’est quand même normal. Mettez vos écouteurs et appréciez tous les tappings et riffs qui sont dans le jeu, vous n’allez pas être déçu.

Note du jeu
Notewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Eternal Descent: Heavy Metal Heroes a de bonnes idées et colle bien à l'univers du comics, mais il y a quand même quelques lacunes côté gameplay. J'attends avec impatience les prochaines mises à jours, puisque ils vont corriger pas mal de choses. Il faut dire qu'ils ont lancé le jeu sur l'Appstore afin d'avoir des premières critiques et tout corriger au fur et à mesure. C'est don un jeu avec beaucoup de potentiel et qui faut surveiller

Eternal Descent: Heavy Metal Heroes est disponible sur l’Appstore pour €2.69 sans IAP! La version Android est toujours prévu pour 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.