L’attraction dans toute sa splendeur avec Space Chicks

Devenir astronaute, le rêve de beaucoup d’enfants et sans doute un peu moins celui des adultes après avoir vu Gravity mais croyez moi, dans Space Chicks c’est une autre histoire qui s’offre à vous.

Celle de sauver des Chicks, des personnages qui se sont paumés dans l’espace et qui ont échoué sur divers planètes. Notre but, est donc de les trouver et de les ramener à leur fusée.

Sur le papier, rien de bien compliqué, sauf que nous sommes dans un Runner Game qui allie jeu de plateforme et attraction avec les planètes. Le jeu est à scrolling horizontal et on démarre sur notre petite planète où se trouve notre maison, et un ballon de basket.

Quand j’ai lancé le jeu, mon premier réflexe était de jouer avec le ballon, quoi de plus normal dans l’espace. Il s’avère qu’à chaque fois que je le touchais, je gagnais une pièce d’or, mais bon à force de tourner en rond sur la planète, je suis parti vers  l’une des deux fusées que je voyais à ma droite.
A peine à l’intérieur, cette dernière fonce tout droit et j’essaie d’amasser le plus grand nombre de pièces que je croise sur mon chemin.
Pour cela rien de trop compliqué puisque il me suffit simplement de taper ou de laisser appuyer  un seul doigt sur l’écran.
Cette course finie, ma fusée se crashe sur une une jolie planète mauve dans une belle explosion. Je saute ensuite de planètes en planètes qui sont de diverses tailles et qui cachent plus au moins le soleil ce qui donne de beaux effets de lumière. Au début, se déplacer n’est pas évident puisque étant un astronaute avec un jetpack, lorsque je fais un bon, je dérive jusqu’à que je puisse poser pied et puis certaines planètes sont toutes petites et bougent à cause de notre poids.

SCCrash

 Tout en avançant, je récolte des pièces d’or qui vont me permettre d’obtenir quelques objets et améliorations bien utiles comme le marteau pour frapper des ennemis, le double saut qui est très utile, changer de costumes, de navettes, etc.
Pas très loin je vois une Chicks, je me rends donc sur sa planète et à mon contact, elle vient avec moi et une flèche apparaît sur l’écran. Elle m’indique où se trouve sa fusée. Ni une ni deux, je saute, j’avance tout en essayant d’éviter  certains obstacles comme les planètes qui crachent des geysers ce qui me fait reculer voir même dériver jusqu’à que je retombe sur mes pieds. Des ennemis sont aussi présents pour nous barrer la route, les moins hostiles restent accrochés à leur planète mais d’autres se trouvent dans des vaisseaux et nous balancent des bombes ou des missiles. Le problème est que lorsque je me fais toucher, je perds la Chicks qui va s’échouer je ne sais où. J’ai souvent crié « Hey où tu vas !? ». Forcément, je pars la récupérer mais je suis invincible pendant quelques secondes et donc je ne peux la capturer et tourne comme un imbécile autour de la planète où elle se trouve, jusqu’à que je sois revenu à mon état normal.

SCChicks

Dans Space Chicks tout est une question d’adresse, de timing et de chance, car il m’est arrivé de perdre 7 vies dans le même niveau, tout simplement parce que j’ai reçu un missile sur la tête, la gravité m’envoie donc valser n’importe où, j’atterris sur une ennemi, pendant qu’un autre me poursuit. Il est facile à reconnaître, il a un point d’exclamation qui s’affiche dès qu’il nous voit. Il est possible de le détruire en jouant avec la gravité, les astéroïdes et les planètes afin qu’il se fasse écraser .

Je ne sais pas comment Josh de Crescent Moon Games se débrouille pour trouver des jeux de qualité tel que Space Chicks. Pour vous dire, je fais toujours quelques parties avant d’aller me coucher, il remplace presque Punch Quest. Beaucoup de clins d’œil sont présents, aussi bien au niveau des Chicks qui ressemblent à des personnes tout droit sorties des années 70, aux costumes de l’astronaute qui peu incarner une sorte de Bruce Lee et j’en passe.
Pour même pas un euros (€0,89) Space Chicks est un jeu qui vous fera marrer, progresser, râler, mais vous y reviendrez toujours pour améliorer votre score.
Certes, il existe de l’IAP, mais personnellement, j’ai débloqué pas mal de bonus et d’améliorations sans passer par la case €. Allez, on se retrouve sur terre. Et à la question dois-je acheter ce jeu, je vous dis oui !

Leave a reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.