Les tribulations de Therealpetiteju

Ma journée aux DDays 2013
Ça y est nos vacances se terminent, il est temps que je retrouve mes 3 acolytes (et pas alcooliques, ça ne veut rien dire) de Games In The Pocket pour une petite réunion de rentrée.
Rendez-vous est pris et le soir, après que Will m’ait rappelée à l’ordre (et oui, que voulez-vous, si mon cul n’était pas vissé, je l’oublierais sur une chaise) nous nous retrouvons, tardivement, sur Skype, pour préparer notre rentrée.
Les améliorations, blabla … Le nouveau matos, blabla … L’émission, blabla … La page FB, blabla … Le site, blabla …
Et oui, justement, le site … J’y vais pour consulter, les bafouilles de mes compères, surtout celles de Cédric, qui fait un boulot monstre ; mais jamais pour y laisser quelque chose … À part un vague commentaire, tapoté du bout des doigts sur un coin de clavier. Autant dire que ma contribution est proche du niveau zéro. Alors, ma bonne résolution de la rentrée, c’est apporter ma maigre contribution à notre si beau site !
J’en étais là de mes pensées quand Cédric (encore lui), toujours à la pointe de l’info sur le monde vidéo-ludique, nous a parlé de LA journée organisée par Ubisoft, them selves pour les DDays 2013, le 10 septembre.
« C’est quand le 10 septembre ??!! » Hurlais-je dans le micro de mon PC (pour la 10ème fois, environ) « Ah tu parlais ? Nan, mais on t’entendait pas. Faut vraiment que tu fasse quelque chose pour ton micro, Ju ! » Me répondirent mes potos avant de me dire que le 10, c’est mardi (et oui, promis, dès que je peux, j’investis dans un micro de compèt.).
Holly crap !!! Mardi, je bosse jusqu’à 17h30 … C’est mort !! Snif !! Toute la nuit je tourne et retourne la question dans ma tête. Le lendemain je me rends au taf avec la ferme intention de demander mon après-midi. Ainsi fut fait ! Je vous épargnerai mes aventures administratives, car elle ne sont point l’objet de mon présent billet.
IMG_0515

Quelques jours s’écoulent et je fini par contacter l’adorable Zohra, qui s’occupe des relations publiques chez Ubisoft France. Je dis adorable, car, même si en prenant contact avec elle,  je ne le savais pas encore, elle fut ma petite fée de la journée.
Et non, je n’exagère pas !!! Grâce à cette jolie personne, j’ai pu visiter tout le salon, faire le tour des stands, et j’ai pu faire la connaissance des gens qui ont bossé sur les jeux !!!

Rayman Fiesta Run

Rayman Fiesta Run

Mon périple, dans toute cette foule, m’amena au stand de « Rayman Fiesta Run« . Zohra en fan du genre m’a fait une démo, avant de me confier les rênes de ce jeu destiné à sortir sur nos devices préférés !

Je ne vous assommerai pas avec une description oiseuse de ce petit personnage que vous connaissez tous. En ce qui concerne le jeu en lui-même, c’est un jeu de plateforme, jusque là, rien de nouveau, si ce n’est un effet de profondeur ajouté qui rend un effet 3D intéressant. Oui, vous avez bien lu, intéressant !!! Moi l’irréductible accro à la 2D, détractrice de la 3D en série et à toutes les sauces. Et bien, conquise, oui, conquise … On ne saute plus seulement à droite en avançant, mais aussi plus près de l’écran, ou plus loin, d’où un effet 3D alors qu’on reste en 2D !! Tout bénéf pour moi, du jeu à gogo sans les migraines ! Tout cela possible en partie grâce au moteur de jeu, l’UbiArt Framework.  Le game play reste grosso-modo le même (vos deux pouces vous suffiront) que dans Rayman Jungle Run, avec cependant un ajout de boss que l’on peut battre avec des coups spéciaux que l’on débloque au fil de l’aventure.

 

The Lapins Crétins Big Bang

The Lapins Crétins Big Bang

Ensuite, Zohra me demanda par quoi je voulais poursuivre, et là et bien, je dois avouer qu’en me rendant au stand Rayman, je n’avais pu m’empêcher de voir un lapin en combinaison de cosmonaute !! Donc, poussée par l’envie de  taunter mon pote Sidd sur le sujet, c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers l’espace (c’est le cas de le dire !)  des lapins crétins !!! Un petit jeu bien mignon attendu sur iPad sous peu ! Vous connaissez tous ces lapins complètement barrés, et bien ils le sont tellement qu’il se sont, barrés, justement, dans l’espace !!! Si les lapins les sont, vous ne devrez, cependant, vous, ne pas l’être (crétins) pour parvenir à compléter ces nombreux tableaux. Vous devrez vous servir d’un jet pack et de l’attraction des différentes planètes pour vous déplacer dans l’espace et réaliser les différentes missions ! C’est Alex qui m’a montré comment s’en sortir dans ce monde mi-tordant, mi-cruel des lapins crétins ! Si je dis cruel, c’est que les coups de tapettes à mouches et de baguette de pain (WTF ?!) ne manquent pas ! Sans compter les crashs sur les planètes diverses et variées, les brûlures dues au soleil sur lequel il faut aller se poser, en vrac de préférence (BWAAAH  !!), j’en passe et des meilleures … Vous pourrez donc tous user vos doigts et vos méninges cet automne, sur « The Lapins Crétins Big Bang » (pour la modique somme de 0.89 euros ! autrement dit, pas de quoi s’en passer !!)

 

Trial Frontier

Trial Frontier

Pour la suite j’ai pu tester un petit jeu très sympathique : « Trial Frontiers« . Un jeu de trial, donc, comme son nom l’indique, mais pas uniquement de course et de compétition. Au départ, on a une vieille bécane, nous sommes dans un village, et c’est la première dame de ce village qui va nous apprendre à nous servir de notre engin. (N’y voyez là aucune mauvaise pensée) Donc, la première Dame nous accompagne tout au long de ce didacticiel pour que nous soyons au point pour réaliser les missions proposées par les gens du village, comme faire certaines figures, récupérer des objets, explorer certains endroits ou encore, courir après le super vilain du jeu !!! Je trouve que cela apporte une vraie plus-value au jeu. Dans ce petit jeu, il y a aussi un côté social, si vos amis FB l’ont aussi, vous pourrez vous lancer des défis de course en mode asynchrone avec le ghost de la personne qui vous a défié.

Le game play est assez simpliste, il vous suffira de vos 2 pouces pour jouer : à droite, on roule ou on ralenti, à gauche, on penche son personnage soit sur le guidon de sa moto, soit en arrière pour pouvoir passer les obstacles, faire des backflip et autres acrobaties. J’ai d’ailleurs pu le tester, et c’est vraiment bluffant ! J’étais bloquée avec ma moto sur un bloc de rochers, je me dis, mince !! il faut que je recommence le niveau. Mais non ! Il a suffit que je me penche en arrière (mon perso, hein, pas moi, IRL !!) le poids se déporte sur la roue arrière, qui rentre à nouveau en contact avec le sol, ajoutons à ça une petite remise de gaz et poupouf , c’est reparti !!!  Ce jeu est parfaitement jouable sur iPad et iPhone ! Plus tard il sera inter-connectable (via des capsules temporelles, vu que Trail Fusion se passe 100 ans plus tard, en 2150. Mais shhhhhhhht ! ce sera notre secret;) ) avec le jeu Trial Fusion qui existe déjà sur consoles et PC.  Merci à Justin, qui a participé au travail sur les graphismes du jeu, de m’en avoir fait découvrir toutes les facettes !
IMG_2662
Paul au travail sur sa tablette Wacom

Paul au travail sur sa tablette Wacom

Pour continuer sur les jeux utilisables sur nos devices préférés, je vous parlerais volontiers  de « Valiant Hearts« , un jeu qui prend place au moment de la grande guerre, Vous y jouerez un soldat qui fut prisonnier et qui s’échappe, suite à une attaque alliée sur le camp, grâce à un chien de sauvetage. J’ai eu l’occasion de discuter avec Paul Tumelaire, graphiste sur le jeu, qui m’a un peu raconté l’histoire du jeu et comment il essayait de satisfaire à la fois les puristes, fans de militariat, et les gamers qui on besoin d’un univers assez simple mais avec de vraies références pour pouvoir s’immerger dans l’histoire. Un vrai coup de cœur pour ce jeu qui rend un vrai hommage à nos poilus ; vous pourrez même trouver des clins d’œil à des combattants ayant vraiment existé.

Le game-play reste simple, mais il vous faudra tout de même vous creuser la tête, de temps en temps pour continuer à progresser dans l’aventure.
J’en profite pour remercier Paul, qui m’a expliqué comment il utilise l’UbiArt Framework pour insérer les éléments de décor, sur lesquels il travaille en se basant sur de vraies images d’archives.
Assassin's Creed Pirates

Assassin's Creed Pirates

Suite de l’aventure dans ce salon avec un jeu magnifique : « Assassin’s Creed Pirates« . Recrutez votre équipage et montez sur votre galion pour partir sur les traces du célèbre pirate, la Buse pour retrouver son trésor. Il vous faudra saisir les opportunités fournies par la météo pour pouvoir être furtif ou alors vous préparer à affronter vos ennemis dans des combats navals en temps réel pour vous faire un nom et devenir le pirate le plus redouté des mers des caraïbes, à l’instar de Assassin’s Creed IV Black Flag .

Le game-play alterne des phases de combat naval et des phases de « pilotage » de votre bateau. Le jeu est visuellement superbe, avec des graphismes en 3D éblouissants. Je remercie Julien de m’avoir raconté l’épopée de La Buse, célèbre pirate connu pour avoir amassé un trésor gigantesque qui n’aurait encore pas été découvert, aujourd’hui et qui a largement inspiré le scénario. Ce jeu est prévu de sortir en prémium (prix fixe)  et sans IAP. Alors, à vos pelles, vos pioches, vos galions, et surtout, vos tablettes !!!!
Vous pourrez trouver aussi pour les connaisseurs, un jeu existant sur iPad et PC pour jouer à « Might & Magic : Duel of Champions« . Alors, comme son nom ne l’indique pas, c’est un jeu de cartes véritablement cross-plateformes, puisqu’une partie commencée sur votre PC pourra  même être terminée sur votre tablette en mode nomade ! Il existe également une application compagnon sur iPhone pour se lancer des défis et vous pourrez partager vos scores sur les réseaux sociaux.
j’ai aussi découvert trois nouvelles applications compagnons qui poussent l’immersion un peu plus loin.
Dans « The crew« , un jeu de course de voiture en mode collaboratif sur PC et consoles, vous pourrez préparer vos courses, préparer votre voiture, optimiser le moteur, la carrosserie  la peinture sur votre tablette. Au passage, j’en profite pour vous dresser un bref portrait de ce jeu qui m’a fait rêver. Un jeu de course collaboratif où on peu faire des équipes de 2 à 4 voitures pour accomplir des missions. votre terrain ne se limitera pas uniquement à une piste que vous connaîtrez par coeur après avoir joué une heure, votre terrain de jeu ici sera « juste » les Etats-Unis, que ce soit sur route ou … hors piste !! Le tout étant d’optimiser votre véhicule en fonction de ce que vous aller faire. Et pour ceux qui aiment juste les ballades, vous pourrez aussi vous balader pour admirer le paysage. Merci à Charles-Arthur pour la ballade 🙂 !
Dans « Watch Dogs« , vous pourrez, via votre tablette regarder les cartes,  aider vos potes ou leur lancer des défis.
Dans « Tom Clancy’s The Division » le compagnonnage est encore plus poussé, puisque vous pourrez, via votre tablette, prendre le contrôle d’un drone avec lequel vous pourrez envoyer des missiles, soigner vos coéquipiers au sol et également repérer les ennemis et ceci, de n’importe où.
Ces applications compagnons apportent un vraie plus-value aux jeux console ou PC.
Child of Light

Child of Light

Pour terminer mes élucubrations, j’aimerais aussi vous parler de deux jeux PC et consoles qui me plaisent beaucoup ; et oui, parce que nous ne sommes pas QUE des joueurs sur tablette !!!!!

donc, tout d’abord, « Child of Light« , un jeu PC et consoles, qui sera vendu en dématérialisé, absolument magnifique, qui peu se jouer seul ou en mode collaboratif. Le personnage principal est une petite fée qui arrive dans un village où tout le monde a été transformé en corbeaux, sauf un vieux magicien. La petite fille est accompagnée par un Occulus, une sorte de petite flammèche bleutée qui la suit partout. parfois, il vous faudra switcher de personnage pour incarner ce petit compagnon, qui est le seul à pouvoir accomplir certaines tâches. En mode collaboratif, on joue à deux, l’un incarnant la petite fille, l’autre, l’Occulus. On fait évoluer nos personnages au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu et que l’on amasse de l’XP. Un bon petit RPG, en somme.
Le design du jeu est très « féerique », la petite fée a les cheveux qui bougent comme si elle était dans l’eau. le graphisme apporte un côté très poétique à ce jeu qui rappelle un peu l’univers de Myasaki, même si les graphismes ne sont pas les même, un peu comme si on se déplaçait dans un univers peint à l »aquarelle. En tous cas, un jeu à ne pas manquer !! Surtout en mode collaboratif, j’ai pu tester pour vous grâce à Sylvain, et c’est vraiment prenant. Nous sommes allés tranquillement jusqu’au premier boss, que nous avons battu sans qu’il nous touche !! (la chance du débutant, sans doute). Ça se joue à la manette, et c’est assez simple à prendre en main, même pour quelqu’un pour moi qui a deux mains gauches !! Pour ce jeu aussi un vrai coup de coeur !! Lorsque j’ai demandé sur quelle plateforme le jeu allait sortir, j’ai eu peur que la réponse soit « sur console » uniquement. Donc, un dernier mot pour ce jeu : foncez !!!
MQEL_Render_Runaway_DD_130910_9.30amCET
MQEL_Screen#1_DD_130910_9.30amCET_FR
Le dernier jeu dont je vais vous parler c’est « The Mighty Quest For Epic Loot« . Un excellent Donjon Keeper / Donjon Crawler.  Un jeu où on construit son donjon, avec des salles, des pièges, des monstres, des boss et des coffres. On a des sortes de mines pour récupérer de l’or et des sortes de joyaux bleu (ça pourrait s’apparenter à une sorte de mana). Avec ça on rempli nos coffres pour pouvoir améliorer notre donjon, nos monstres, etc ; ou alors on peut laisser les autres joueurs venir piller allègrement le contenu de nos coffres. Et oui, parce que c’est ça l’idée : protéger son donjon des pilleurs, et aller foutre un joyeux bordel dans ceux des autres. pour ce faire, vous commencez par créer votre personnage, vous avez le choix entre un chevalier avec une tête de bienheureux, un archer avec un tronche de loufiat (c’est celui que j’ai choisi^^) et un magicien qui a l’air de vouloir en découdre. Pour ce dernier, vous devrez investir une petite somme pour aider les développeurs. Si je vous précise celà, c’est que ce jeu est un free-to-play !! Vous pourrez choisir de jouer en PvE en suivant l’aventure et en visitant les donjons du jeu,  ou de jouer en PvP, en visitant les donjon des autres joueurs. Enfin, ne vous emballez pas non plus, vous n’allez pas friter le personnage du gars d’en face, hein, mais vous aller vous frotter à donjon créé par un gars comme vous, ou même celui d’un pote, vous pourrez aussi créer des défis pour vos amis.
Ça fait déjà un bout de temps que je participe à la béta de ce jeu, et je dois dire que je ne m’en lasse pas. Le seul truc un peu dommage, c’est qu’il n’y a pas de personnage féminin. Enfin, je devrais dire il n’y avait pas de personnage féminin !!! Parce qu’une petite nouvelle débarque dans ce monde donjonesque et cartoonesque ! toute frêle, pomponnée, maquillée, un brin gothique, avec une hache grosse comme ça … euh … énorme ! J’ai hâte d’y re-jouer pour tester ce nouveau personnage ! D’ailleurs, je crois que je vais vous laisser là pour y aller, justement !!
IMG_2650
Je vous bisouille et vous dis  à bientôt pour de nouvelles tribulations 🙂

6 Comments

  1. by Caporal Kito on 2013-09-16  5 h 49 min Répondre

    Je dis bravo pour ton article et hâte d'essayer ces quelques jeux que tu nous parles :)

  2. by pocketpcandgeek on 2013-09-16  7 h 53 min Répondre

    On a une sacrée reporter quand même ! Bravo pour l'article.

    • by Therealpetiteju on 2013-10-17  20 h 52 min Répondre

      Merci !! J'aime ton soutient inconditionnel .

  3. by Kaern TheOne on 2013-09-16  12 h 39 min Répondre

    Très bon article !
    Et je ne dis pas ça sous la menace du jeter de chat dans la tronche !
    Bonne news pour MQEL, je vais reroll marre du gros boeuf !

    • by pocketpcandgeek on 2013-09-19  11 h 07 min Répondre

      Nous les chats on les donne à Geo :D.

    • by Therealpetiteju on 2013-10-17  20 h 49 min Répondre

      Merci Merci ! Mais je ne t'aurais pas lancé le chat à la tête, hein, j'aurais pu faire mal au chat ... ^^

Leave a reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.