Out There, un jeu plein d’espace.

Hello la compagnie, me voilà de retour après m’être perdu dans l’immensité de l’univers. Je vais vous parler d’un excellent jeu qui n’est autre que Out There qui sort de Mi-Clos Studio, pour les présentations, je vous renvoie au games in the pocket épisode 91.

out there 2

Pour en venir au jeu, j’y joue depuis la bêta, les dessins sont très beaux, je vous laisse juger de ces quelques screenshots pris sur mon note 3, encore une fois, on aime ou on n’aime pas mais ne venez pas faire vos difficiles.

La bande son est juste magnifique, je ne m’en lasse pas et faire une partie de Out There sans son est juste blasphématoire.

out there 3

Pour parler mécanique du jeu, comme notre ami Masa l’a déjà souligné, cela ressemble à « un livre dont on est le héro ». Chaque choix aura une répercussion sur votre aventure. Ne vous attendez pas à des combats interstellaires ou autre joyeusetés de ce style, ici on explore, on rencontre toutes sortes de races extraterrestres, au fur et à mesure, on apprend leur langage, ce qu’ils attendent de nous. On débute l’aventure avec notre petit vaisseau bien sympathique mais au fil de notre voyage, on aura la chance de découvrir divers modèles, du gros vaisseau cargo au plus petit mais beaucoup plus rapide, chacun aura ces avantages et inconvénients. Pour corser un peu la chose, pour survivre dans l’espace infini, on devra collecter de l’oxygène pour respirer, du carburant pour se déplacer et du métal pour réparer son vaisseau mais ce n’est pas tout, au long de notre aventure, on va découvrir de nouvelles technologies pour terra former, se déplacer par des trous noirs etc, du coup, récupérer d’autre matière pour construire ces jolies choses c’est bien, mais il faudra faire des compromis car la soute est limitée en place.

out there 5

out there 4

Vous l’aurez compris, j’ai été conquis par ce jeu comme beaucoup d’autres d’ailleurs, je vous le recommande vivement, il est disponible sur ios et android et amazon pour la modique somme de 3,59€ et vu le nombre d’heures, cela est vite rentabilisé. Je vous quitte, j’essaye de retrouver le chemin de la maison 🙂

[Masa] Notre Caporal a bien résumé ce que Out There est ! J’ajouterai que les parties sont complètement inégales et la disposition des planètes aléatoires. On peut par exemple commencer une partie et avoir une poisse intersidérale et perdre au bout de 5 -6 planètes visités, ou alors trouver un meilleur vaisseau que le notre et ne pas être inquiété durant notre exploration.
Il faut mentionner aussi que l’on peut faire beaucoup de rencontre avec forcément, des extra-terrestres qui ont leur propre langage mais que l’on apprendra à déchiffrer durant une même partie.
On découvrira aussi de nouvelles technologies que l’on pourra plus ou moins exploiter de suite. Tout dépendra des matériaux que l’on disposera, et c’est pour cela qu’il faut souvent forger.

Note du jeu
Notewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Out There est donc un jeu incontournable aussi bien sur iOS que sur Android. On y vit une grande aventure dans laquelle on ressentira tantôt de la joie pour les bonnes découvertes, tantôt de la frustration de tomber en panne de carburant devant une multitude de planètes. Tout l'univers du jeu est riche en informations sur ce que compose l'espace, l'astronomie, la physique, la chimie et l'homme. On ne peut donc que vous conseiller de jouer à cet OVNI des genres créé par Mi-Clos et Fibre Tigre

Leave a reply

Your email address will not be published.