Prends ton mobile, ton casque et éclate toi avec Sine-Wave

Anciennement connu sous le nom de Salvage, Sine-Wave fait immédiatement penser à WipeOut avec son aspect futuriste et grâce au design du premier vaisseau que l’on pilote.
David et Paul de Mad Fellows ont bien fait les choses puisque dès le début on a accès à un tutorial qui nous explique les bases du gameplay. Il est même possible de mettre le jeu en français. J’y ai repéré quelques coquilles et normalement, ils vont me passer les textes afin que je les traduisent dans un français plus adéquate au jeu.

Je lance ma première partie avec comme titre Red Eat de l’album SKisM et le premier décor du nom de Colony puisque je n’ai accès qu’à celui-là pour le moment.

Sine-WaveMenu

Le début de la musique et donc du parcours, est assez tranquille jusqu’à ce que le rythme s’accélère et là je panique en essayant en même temps de déplacer mon vaisseau mais aussi de détruire les ennemis et portes qui me bloquent le chemin.
J’obtient tout juste un S sur quatre, un petit score en guide de récompense et un peu d’argent pour améliorer mon vaisseau. Je recommence, me concentre plus sérieusement et je remarque que tout  va au rythme de la musique, que cela soit le moment précis où je dois changer de direction, mais aussi le moment précis où je dois dégommer un ennemi. Et c’est là l’une des plus grandes forces de Sine-Wave car si il arrive un moment où l’on est complètement perdu au niveau du rythme, surtout en mode Difficile, bien écouter les basses permet de reprendre la course sans trop de perte.

Le but premier du jeu est de faire le meilleur score et pour y arriver il faut récupérer un maximum de S dorés qui jonchent le parcours, prendre un minimum de dégâts et utiliser un maximum de fois la barre Overdrive !

Cette dernière se remplie en amassant le plus possible de S doré en continu, et il faut donc en oublier aucun, voir très peu. La barre Overdrive pleine, on tape dessus, elle s’enclenche et tout s’illumine et fait grandement augmenter le score ! Je suis même surpris que le jeu tourne parfaitement bien sans aucun ralentissement sur mon iPod Touch 5 alors que la modélisation des divers vaisseaux que l’on choisit est parfaite et sans aucun problème de textures.
Je ne parle même pas des effets de lumières et d’éclairages qui peuvent apparaître à foison en fonction du parcours que l’on prend. Justement, les parcours ne sont qu’au nombre de trois, mais il est possible de tous les sélectionner en même temps afin que la course soit plus variée. Une musique que j’apprécie beaucoup, qui avec sont style reggae donne l’impression que le vaisseau danse au rythme du tempo est Nuclear (Hands up) de Zomboy.
Regardez la vidéo que j’ai enregistré afin que vous puissiez voir comment une partie de Sine-Wave se déroule.


Note du jeu
Notewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Sine-Wave est le parfait exemple de jeu qui montre que les tablettes et mobiles peuvent proposer des titres qui se jouent sérieusement, puisque il faut être bien concentré pour faire un bon score. Là où certains jeux peuvent proposer une quelconque lassitude, Sine-Wave me donne envie d'aller plus loin à chaque fois, surtout lorsque j'obtiens un score de 98% ! Le casque est plus que conseillé pour y jouer afin d'être en symbiose avec les musiques et être complètement scotché au jeu comme je le suis.
C'est un de mes coups de cœur en ce début d'année 2015.

Sine-Wave est gratuit sur iOS et Windows Phone avec la possibilité d'acheter plus de musiques pour plus de fun. J'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à jouer à ce jeu.
N'oubliez pas l'interview sur le studio Mad Fellows que j'ai mi en ligne hier.

Leave a reply

Your email address will not be published.