Rainbow Moon du T-RPG sur PS Vita comme je les aime

Je peux vous dire que j’en ai écumé des T-RPG que cela soit du Tactic Ogre, Sakura Taisen, Super Robot Taisen  ou encore Shining Force et sur divers supports. C’est donc avec joie que j’ai accueilli l’annonce d’une adaptation PS Vita pour Rainbow Moon, déjà sortie sur PS3.

Pour restituer un peu le genre, sachez que l’on dirige un personnage qui se déplace dans un monde en 3D isométrique ce qui donne une certaine liberté et permet d’avoir un petit côté découverte aventure et encore plus lorsque l’on a les radeaux pour aller d’îles en îles.

Quand on lance le jeu afin de commencer une partie, on nous demande deux choses, la difficulté et si oui ou non on veut des objets dès le début. Etant un habitué du genre, je me suis dit que j’allais commencer en Hard avec aucunes potions. Et bien je peux vous dire que la difficulté est ben présente, c’est vraiment pour les personnes qui passent trois heures à faire du level up pour battre un ennemi de base.
J’ai donc recommencé en Normal, mais toujours sans potions, et le fait de ne pas en avoir pris pour démarrer le jeu, m’a permi plus tard, d’obtenir 750 pièces d’or comme récompense d’une quête. Cela tombait plutôt bien puisque j’arrivais dans un village avec plein de nouveaux équipements et skills pour mes personnages.

Au début on commence seul et au fil de l’aventure des compagnons se joindront à nous, comme une fille avec un arc, un bon gros guerrier, un voleur etc.
Comme Rainbow Moon est un T-RPG (Tactical RPG), les combats se déroulent au tour par tour et l’ordre est défini en fonction des aptitudes des personnages. Et grâce à une barre située en haut à gauche de l’écran et on sait à l’avance dans quel ordre les personnages alliés et ennemis vont jouer.
Quand on sélectionne notre personnage, divers actions sont possibles comme se déplacer, attaquer, utiliser un skill et ou un objet.
Attention tout de même on est limité en nombre d’actions à exécuter par tour. Par exemple, je peux m’approcher d’un ennemi de deux cases sur les trois qui me sont proposées et ensuite attaquer l’ennemi.
Si les premiers combats peuvent sembler un peu mou, une fois que l’on obtient notre premier skill, cela donne plus de pêche aux coups portés et cela devient de plus en plus jouissif au fur et à mesure de l’aventure.
Pas mal d’éléments sont à prendre en compte pendant les combats comme le type d’arme utilisé par les ennemis puisque certaines sont plus puissantes que d’autres. Ainsi un personnage avec une épée fera beaucoup de dégâts à un archer et ce dernier en fera plus à un possesseur d’épée à deux mains.

RainbowmoonArme

Pour vous donner une idée de ce que représente un combat, je vous ai pris une capture d’écran. Vous remarquerez que ces phases ne sont pas vides d’éléments du décor, ce qui ajoute une partie stratégique supplémentaire au jeu. Puisque si des pierres se trouve sur le passage de l’ennemi, ce dernier doit le contourner pour vous atteindre, du moins au corps à corps. Il en va de même lorsque un ennemi est éliminé, parfois il laisse derrière lui un sac d’or, tant que personne ne le prend cela compte comme un élément à contourner. C’est parfait pour l’archer, car elle peut tirer sur le squelette sans se faire toucher.

RainbowmoonFight

En parlant de sacs d’or, je vous conseille fortement de les récolter durant le combat car ils contiennent pas mal d’objets utiles pour le craft et de l’or. Si vous attendez la fin du combats vous n’obtiendrez dans la majorité des cas que des pièces.
A savoir aussi, le personnage de votre équipe qui tuera un ennemi remportera des Rainbow Flow qui permettent d’attribuer des points de compétence comme pour améliorer la force, la vitesse, la défense. On peut ainsi bien catégoriser nos personnages même si ils ont déjà des statuts bien définis.
Toujours en ce qui concerne les combats, c’est derniers sont soit aléatoires mais faciles à refuser tant que l’on appuie pas sur X pour les accepter, soit visibles à l’écran. Ceux qui sont aléatoires, en général, je les évite sauf quand j’ai besoin que mon équipe monte en niveau pour qu’ils soient plus puissant et puissent affronter un boss. Ces dernier protège souvent des objets dont l’on a besoin pour valider les quêtes.

Cela me fait penser à un point important, Rainbow Moon est en anglais et dans ce jeu, aucun mot n’est en surbrillance pour bien vous indiquer ce qu’il faut faire. Du coup, si vous ne comprenez pas la langue de Shakespeare, vous risquez un peu de passer à côté de pas mal de dialogues bien tournés et parfois marrants  et même de ne pas savoir le but des quêtes.  Après, grâce à la carte que l’on fait apparaître en appuyant sur carré, on voit où se situe l’objectif principal, par contre pour les quêtes secondaire il n’y a rien.
Ce n’est pas dramatique non plus puisque, toute la partie aventure qui consiste à découvrir de nouveaux endroits, dialoguer, ramasser des objets ou autres est cloisonnée. C’est vaste pour aller dans certains endroits, il vous faudra souvent une clef afin d’ouvrir un portail et cette dernière s’obtiendra en récompense d’une quête.

Je me rend compte que j’écris un pavé et je vais donc m’arrêter ici.
Je pense que  Rainbow Moon s’adresse aussi bien aux habitués du genre qu’aux novices grâce à ses nombreux tutoriaux et une avancée assez lente en début de partie. Ce T-RPG regroupe pas mal de choses qui existent déjà dans de nombreux jeux du genre comme la gestion du jour et de la nuit, la gestion de nourriture, le craft, la montée en niveau, l’exploration et j’en passe.
Le tout est mélangé dans un univers patchwork de couleurs avec de subtiles détails aussi bien sur les personnages lorsqu’on leur change des équipements d’armures que dans les décors avec des petites abeilles virevoltant autour de leur miel.
Une chose que j’ai trouvé bien pensée, du moins dans mes parties, c’est que au moment où je commençais à trouver le jeu répétitif, arrivait un nouvel élément de gameplay, un nouveau personnage ou une nouvelle trame dans l’histoire.
Pour les possesseurs du titre sur PS3 La version PS Vita vous reviendra à 50% moins cher et si vous êtes PSN+ ajoutez encore -20%. De plus les sauvegardes sont cross-drive et je sais que beaucoup aiment cette fonctionnalité.
En ce qui concerne les DLC, c’est la même chose, tous ceux déjà achetés sur PS3 sont disponibles pour votre version PS Vita.
Rainbow Moon a été adapté par Sidequest Studios et coûte €12,99. Est-ce que je vous le conseille ? Oui  et cela vous fera patienter jusqu’au prochain titre de la sage Rainbow Skies.

 

Leave a reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.