TGS [Part 2] Interview sur Echoes: Greenhearth, Ilios et Steredenn et des infos sur Cheese Burgames

Après un long résumé de mes deux jours au Toulouse Game Show, je vais plus entrer dans le sujet des jeux mobiles grâce à trois interviews que j’ai pu réalisé et à quelques jeux que j’ai pu essayer.

Dans l’ordre, vous avez droit à Frédéric « Ekmule » Lignac Scénariste et Game Designer du jeu Echoes: Greenhearth qui vous en parle avec une grande passion de cette BD interactive et que je vous laisse découvrir. Dans l’interview, il  fait, entre autre, mention d’un illustrateur qui participe à l’aventure sur la création du jeu et il se nomme Nicolas Fouqué dont le DevianArt est bien agréable pour les yeux.

Ensuite, on change complètement de registre avec un jeu orienté action et recherche du nom de Ilios : Betrayal of Gods. J’ai pu y jouer sur PS Vita et sur PC, et je peux vous dire que le jeu à une bonne patate et possède une sacrée touche graphique. Le tout amené avec un bon gameplay qui est expliqué dans l’interview.

Pour la troisième interview, c’est encore un nouveau autre style de jeu qui nous est présenté et que j’affectionne beaucoup, un shmup du nom de Steredenn qui se démarque du lot habituel grâce à sont style graphique en pixel art et à son gameplay bien élaboré. De ce que j’ai essayé avec une manette ou sur mobile, le jeu demande un petit temps d’adaptation pour bien maîtriser les déplacement du vaisseau qui sont assez sensible.

Je ne sais pas si le peu de sommeil que j’ai eu sur ce week-end, mais ma voix est un peu saturé. Ce n’est pas gênant, puisque je ne fais que poser des questions et que le son pour les intervenants est de bonne qualité. En tout cas, la prochaine fois je prendrai quelqu’un avec moi pour couvrir ce genre d’événement.

Vous pensez que c’est fini ? Et bien non, il faut que je vous parle d’un autre studio qui se nomme Cheese Burgames et qui avait sur son stand deux jeux en présentation.
Le premier était Echoes : Deep-sea Exploration où l’on pilote un sous-marin spécialisé dans le déminage d’objets explosifs. J’y ai joué sur iPad en faisant tout le tutorial. Comme dans la réalité, les fonds marins sont sombres, il faut faire attention aux chemins que l’on emprunte et éviter que l’on ne touche trop les parois rocheux. Pour cela, on a un sonar qui nous aide à détecter un peu ce qui se passe devant nous. Il faut vraiment commencer par le tutorial afin d’avoir une bonne prise en main du sous-marin.
Echoes : Deep-sea Exploration est disponible sur iOS et Android pour €1,79 et les version Windows Phone et Amazon arrivent bientôt.

EchoesChesseburgames

Le second titre était Revery : Duel of Dreamers, là encore jouable sur iPad et je pense que c’est ce type de support qui est le mieux adapté à ce genre de jeu.
De ce que j’ai pu comprendre et de ce que j’ai pu jouer, le jeu est vu de dessus, on contrôle trois personnages ayant une classe bien distincte. Chacun d’eux possèdent des aptitudes, des attaques ou des buff bien différents et il faut les déplacer sur des cases afin de combattre l’adversaire. On a un nombre de points d’actions défini, donc réfléchir à ce que l’on va devoir jouer et comment les employer fait partie de la stratégie du jeu. Une fois nos points dépensés, c’est au tour de l’adversaire. Dans la démo disponible sur le stand on jouait à deux sur la même tablette mais ils m’ont dit que la version finale sera jouable aussi en ligne.
Il y a beaucoup de potentiel pour ce jeu que je vais surveiller avec un grand intérêt.

Je finis cet article avec un jeu qui est prévu sur PC et qu’ils espèrent porter aussi sur consoles et personnellement, je le vois très bien sur PS Vita, son nom Splasher.

Ce jeu est un excellent mélange de Super Meat Boy pour ses pièges et son système de die & retry et de Dust Force pour son gameplay à sauter partout et grimper sur les murs.
Manette en main je joue et commence bien évidemment par le tutorial ce qui me permet de bien me familiariser avec l’utilisation d’une arme balançant de la peinture.
Au fur et à mesure de notre progression dans le jeu, on va débloquer différentes couleurs de peintures qui ont des propriétés utiles pour chaque situation. Exemple, utiliser la rouge nous permet de grimper sur les murs. Au début je visais depuis le sol, les murs afin de pouvoir grimper dessus, mais la personne qui présentait Splasher m’a dit que en laissant le doigt appuyer sur le bouton de tir et une direction, je pouvais escalader tout en utilisant la peinture. Et bien je peux vous dire que c’est impeccable.

Pas mal de mécanismes existes pour avancer, comme par exemple détruire des ennemies à l’aide de pièges se trouvant dans le niveau. Il faut bien faire attention aux couleurs que l’on utilise, sinon cela peut se retourner contre nous.

Splasher est un jeu que je vous conseille de surveiller car même son aspect graphique cartoon donne envie d’y jouer. Une vieille démo est disponible sur le site et une nouvelle arrive bientôt.

Je remercie les personnes présentes sur les stands d’avoir répondu à mes questions et je suis avec un grand intérêt l’évolution de chacun des jeux dont j’ai parlé.

3 comments on “TGS [Part 2] Interview sur Echoes: Greenhearth, Ilios et Steredenn et des infos sur Cheese Burgames

  1. Arrow dit :

    J’étais au TGS! Le stand jeux vidéos indépendants étaient perdus dans un coin mais il était vraiment cool! Je me rappelle du : « Une victoire contre les développeurs = un cookie » C’était une idée trop cool 🙂

  2. Masa dit :

    @Arrow, oui c’était bien fun et les devs étaient sympa et disponible !

  3. NicoTerror dit :

    Revery duel of dreamers est un super jeu, il est tellement moche qu’on a l’impression de jouer à un jeu PSONE. Merci pour la nostalgie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.